POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 17 juin 2017

Un candidat REM aux législatives possède un compte non déclaré à Hong Kong

La moralisation, selon Macron, en marche 
à reculons...

REM a recruté pour les législatives un candidat qui possède un compte non déclaré à Hong Kong 

Le candidat La République en marche dans la 6e circonscription des Hauts-de-Seine, Laurent Zameczkowski, a ouvert un compte bancaire off-shore à Hong Kong, lequel est non déclaré aux autorités fiscalesLaurent Zameczkowski est découvertà quelques jours du second tour de l'élection législative à Puteaux, Neuilly et Courbevoie. Non seulement le candidat La République en Marche est visé par une plainte déposée le 18 avril dernier pour "violences conjugales" déposée par son épouse dont il est en train de se séparer et "dégradation de biens privés", selon plusieurs media, mais il disposerait de surcroît d'un compte dans une banque HSBC de Hong Kong.
 
Ce jeune loup est également visé par une plainte pour "injures publiques à caractère discriminatoires" et "menaces": si l'engouement pour REM et cette perle de la Macronie (arrivée en tête du premier tour avec 41,92%) se confirme malgré les autres nombreux cas de recrutement hasardeux, l'Assemblée risque d'être agitée...
"Je vais te détruire", "Je te garde pour la fin"...
Le candidat En marche!est poursuivi par une amie de son épouse: elle a été déposée jeudi 15 juin.
Selon le procès-verbal, le patron de PME est accusé d’avoir insulté et menacé cette mère de famille dans la rue, devant témoins. Selon son récit recueilli par la police, le mardi 16 mai, alors qu'elle marchait dans les rues de Neuilly-sur-Seine, elle a entendu : "Bonjour J., tu as drôlement grossi, t’as vu ton cul." "Je me suis arrêtée et je me suis retournée. J’ai alors vu qu’il s’agissait de M. Zameczkowski Laurent, le mari d’une amie à moi, avec laquelle il est en procédure de divorce, procédure dans laquelle j’ai attesté en faveur de Madame et de ses enfants", déclare-t-elle.
Selon ce même récit, elle indique qu’il lui a aussi "attrapé les épaules et rapproché son visage et à voix très basse il (lui ) a dit : 'Non seulement je vais pas te laisser tranquille,
tu ne sais pas de quoi je suis capable, je vais te détruire' ". Il lui aurait également dit : "Quand je serais tout en haut, je m’occupe de ta copine, de nos filles, et je te garde pour la fin."
Voici un extrait du procès verbal :

"Il m’a traité une nouvelle fois de "grosse p*** et de sal****" , les gens présents avec lui ont dit "ça suffit maintenant, on a du travail" et la dame présente à ses côtés m’a dit "Allez y Madame, il faut y aller , là". Je suis rentrée chez moi en pleurs, choquée et effrayée", conclut la quadragénaire auprès de la police. Elle avait d’abord déposé une main courante le 20 mai 2017 concernant ces faits, puis explique avoir décidé de porter plainte "suite à la diffusion dans la presse de cette affaire, dont (sa) main courante".
Un aventurier sélectionné par Delevoye, homme de confiance de Macron

Cet impétrant avait coché toutes les cases pour être un modèle de candidat pour le renouvellement des moeurs politiques. 

Il est jeune, 45 ans, et faisait partie des 14 premiers noms dévoilés dès avril, avec ... Richard Ferrand, Benjamin Griveaux, Aurore Bergé, et parmi des personnalités usées par leurs compromissions permanentes avec François Hollande notamment, François de Rugy, Barbara Pompili ou Gaspard Gantzer (lequel a jeté l'éponge).

Et c'est aussi un entrepreneur et dans le secteur de l'audiovisuel: le top! Depuis avril 1992, il est président d'une PME nommée France-Films-TV, société par action simplifiées au capital de 6.500€, qui a débuté son activité et dont le siège social est actuellement situé 171 bis avenue Charles de Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine.

Laurent Zameczkowski aurait ouvert ce compte "pour conquérir le marché chinois", assure-t-il 

Résultat de recherche d'images pour "Laurent Zameczkowski"
"C'est un compte professionnel, et non-personnel", a insisté le fraudeur présumé, les yeux dans les yeux, avant d'ajouter : "C'est difficile, le marché du film. Je galère". 

L'image qu'il renvoie séduit l'électeur macronien...
Ce chef d'entreprise est en fait au chômage et n'aurait déclaré que 1.378 euros d'impôts pour l'année 2016, dont 568 euros d'indemnités chômage.
Interrogé sur son argent planqué à Hong Kong et non-déclaré au fisc, le mercenaire de Macron répond : "Je n'ai pas encore rempli ma déclaration d'impôts. Je ne l'ai ouvert que très récemment". 
Un nouveau cas de phobie administrative ?

Combien de truands mégalos vont ainsi entrer au Palais Bourbon ?
Est-ce vraiment le but recherché par Macron et les électeurs ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):