POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 18 juin 2017

"Fief" de Hamon : des mamans en révolte contre l'insécurité à Trappes

Yvelines : le collectif Mamans de Trappes demande la protection de leurs enfants 


Ce collectif  de Trappes a organisé samedi une marche contre la violence qui gangrène plusieurs quartiers de la ville de Benoît Hamon. 


Une trentaine de mamans a répondu à l'appel. 
Certaines vêtues de boubous africains chamarrés, toutes équipées de bouteilles d'eau, elles ont manifesté sous un soleil de plomb entre Albert-Camus et Léo-Lagrange, deux quartiers où les jeunes se font la guerre depuis des années. 
Le 1er mai 2015 lors d'une fusillade entre bandes rivales, Moussa, un adolescent de 14 ans sans histoire, avait été tué d'une balle perdue sur le square Albert-Camus.  "J'en ai ras le bol, je ne comprends pas cette mentalité, cette guéguerre entre quartiers, Camus contre Lagrange, c'est de la folie !" dit Assa, mère de trois enfants. 
Emeutes de Trappes : 19-20 juillet 2013

"C'est pas une vie de s'entre-tuer comme ça entre jeunes"... 
Marie-Claude a assisté à une rixe fin mai. "Je promenais le chien de ma voisine et on est tombé sur les émeutes. Quelqu'un avait un flingue, il a tiré en l'air, puis le lendemain il y avait du sang partout". Un jeune de 20 ans, victime d'un tir de mortier, a perdu la vue lors de ces affrontements. A 20 ans, on est un adulte. 

Des zones de non-droit, comme à la Chapelle-Pajol 
Dans le XVIIIe arrondissement de Paris, la présence des femmes est à risques dans certaines rues de La Chapelle-Pajot où de jeunes migrants peinent à maîtriser leurs pulsions et où une pétition a donc été lancée en mai contre le harcèlement. Or, des activistes , notamment des ...féministes contestent les faits, telle que l'incohérente et violente Caroline de Haas, une tête pensante proche de Najat Vallaud-Belkacem,  qui suggère d' "...élargir les trottoirs" ! Candidate du PS à la législative du 19e et proche de Hamon, elle s'est faite balayer au premier tour...
Lire PaSiDupes





A Trappes, "Y a des quartiers ici où la police ne peut même pas passer" 
Madame Suma est la mère de famille à l'origine de cette marche contre la violence. "C'est à nous, aux parents de dire stop à nos enfants. Qu'ils soient noirs, blancs, chocolats ou violets, on s'en fout. Je suis ta mère, tu dis ça à un enfant, je t'ai mis au monde, mais si tu déconnes, si tu manques de respect aux gens, je te massacre ! S'il n'y a pas l'éducation, il n'y a rien." Exemple de non-violence ?
L'acteur Omar Sy, né à Trappes, a apporté "tout son soutien et son admiration" à cette initiative. 

Profil Instagram Omar Sy (capture d'écran) - Aucun(e)

L'artiste Omar Sy, admiratif mais absent 
Sur le réseau social Instagram, l'acteur, "enfant de Trappes", a partagé l'appel à manifester du collectif des Mamans. "Comme le disait le grand Martin Luther King Jr., que l'on soit issu de n'importe quel endroit, pays, culture, que l'on soit de n'importe quelle couleur ou religion : "nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots"  
Profil Instagram Omar Sy (capture d'écran) - "Tout mon soutien et mon admiration envers ce collectif des Mamans de Trappes qui se battent pour la paix entre tous, écrit Omar Sy. Rejoignez-les pour cette grande marche solidaire à Trappes"

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):